TERMINOLOGIE


SOMMAIRE:

ABRÉVIATIONS

DDR - Ehemalige Deutsche Demokratische Republik
- Former communist East-Germany, German Demoratic Republic, GDR
- Ancienne Allemagne de l'Est communiste, République Démocratique Allemande, RDA
DBGM - Deutscher Bund - Gebrauchsmuster
- Registered Trade Mark (Federal Republic of Germany, FRG)
- Marque déposée (République Fédérale Allemande, RFA)
DRGM - Deutsches Reich - Gebrauchsmuster (Patent bis 1945)
- German Registered Trade Mark (until 1945)
- Marque allemande déposée (jusqu'en 1945)
DRP (a) - Deutsches Reichs Patent (angemeldet): Patente bis 1945
- German Patent (a = applied for): until 1945
- Brevet allemand (a = déposé) : jusqu'en 1945
GST - Gesellschaft für Sport und Technik (DDR)
- Youth sportive association in the former GDR
- Organisation de jeunesse sportive en ex-RDA
KVP - Kasernierte Volkspolizei (Vorgänger der NVA)
- Police 'in barracks' (predecesssor organisation of the East-German armed forces)
- Police " encasernée ", prédécesseur de l'armée de l'ex-RDA
MFR
MFR's S/N
- Manufacturer, Manufacturer's serial number
- Hersteller, Hersteller-Serien-Nr.
- Fabricant, n° de série du fabr.
NNO /
NSN
- NNO - Numéro de nomenclature OTAN
- NATO Stock Number
- NATO-Versorgungsnummer
NVA - Nationale Volksarmee der DDR
- Armed forces of the former GDR
- Forces armées de l'ex-RDA
RAF  RFC - Royal Air Force, Royal Flying Corps
R.G.S. - Royal Geographical Society (UK)
- see Barker wrist compass
- voir boussole à bracelet Barker
- siehe Barker-Armbandkompass
RZM Reichszeugmeisterei (Link zu WIKIPEDIA - Foto rechts WW2Collection)
- In Nazi Germany, former department similar to the Quartermaster Office (see Reichszeugmeisterei in engl. WIKIPEDIA) supervising the design of nazi party NSDAP materiels.
- Ancien service officiel dans l'Allemagne nazie comparable à l'intendance militaire, chargé de superviser le design des articles portés par les personnels du parti NSDAP, les organisations de jeunesse etc. (Voir l'article en anglais dans Wikipedia Reichszeugmeisterei)
UBK Universal-Bézardkompass:
- Siehe Spezialartikel über Bézard
- See specific chapter about the Bézard compass
- Voir le chapitre spécifique consacré à la boussole Bézard
USCE - United States Corps of Engineers, responsible for compass procurement activities
- Pioniere der US-Streitkräfte, zuständig für viele Aspekte der Logistik, einschließlich der Beschaffung der Kompasse
- Corps du Génie militaire de l'armée étatsunienne, responsable de la logistique, entre autres, de l'approvisionement en boussoles
VEB - Volkseigener Betrieb (staatl. Unternehmensform in der DDR)
- Government owned company type in the former GDR
- Entreprise nationalisée en ex-RDA

HAUT DE PAGE

GLOSSAIRE

RECHERCHE dans le tableau ci-dessous : faire le raccourci clavier Ctrl+f (Windows) ou Pomme+f (Mac) et saisissez le terme recherché dans la fenêtre de recherche. Vous trouverez aussi des renseignements sur certains termes dans l'encyclopédie en ligne WIKIPEDIA.
Le bureau de traduction du gouvernement Canadian Termium propose de nombreuses traductions et définitions en FR, EN et partiellement  ES.

DEUTSCH ENGLISH FRANÇAIS
Anhänger (an einer Taschenuhrkette) charm (on a pocket watch chain) breloque accrochée à une chaîne de montre de gousset
Anlegeplatte, Richtkante Ruler règle, réglette
Ansteckkompass
(s. Definition und Exponate)
pin-on compass, lapel compass
(see definition and displayed items)
boussole à agrafer
(voir définition et instruments exposés)
Taschenuhrgehäuse mit Klappdeckel. Kann federbelastet sein (öffnet nur bis 90 Grad) oder ohne Feder (öffnet bis 180 Grad). Hunter-type case. There are two systems: spring hunter and snap hunter. The spring hunter opens by depressing a push-button. A snap hunter has no spring, the lid must be opened manually and opens and closes with a “snap” lock. The benefit of the snap cover case is that there is no possibility of straining the hinge pin. The compass case can comfortably be opened to a 180 degrees without a problem. A half hunter has a window with a magnifying glass. Pocket compasses without cover are called open-face. Savonnette. Boîtier de montre de gousset à couvercle articulé. Existe avec ressort (ouverture limitée à 90 degrés) et sans ressort (ouverture à 180 degrés).
Sockel gegenüber dem Nullpunkt des Neigungsmessers Basis in front of zero talon à l'aplomb
Kompassstand, -säule, -gehäuse (für große Schiffskompasse) binnacle habitacle (pour compas de marine)
Diopter vane pinnule
Kettenglied fetter link maillon de chaîne
Kimme rear sight cran de mire
Korn, Grinsel (AT) foresight guidon
Schräge, Fase (vom Glas) bevelled biseauté
Glas crystal verre
Bergkristall (poliert für Abdeckglas) pebble (polished for crystal) cristal de roche (poli pour verre de cadran)
Hut (Achat) jewel (needle cap) chape (agate)
Fallmessplatte measurement plate for dip angle inclination of rocks plateau de mesure de la pendance
Flindersstange: zuerst vom englischen Seefahrer Matthew Flinders angewendete senkrechte, weiche Eisenstange neben dem Kompaß, um dessen Ablenkung infolge von Vertikalinduktion im Schiffseisen aufzuheben. Flinders bar: vertical soft iron bar placed in a tube on the fore side of a compass binnacle. The Flinders bar is used to counteract the vertical magnetism inherent within a ship and is usually calibrated as part of the process known as swinging the compass, where deviations caused by this inherent magnetism are negated by the use of horizontal (or quadrantal) correctors (see WIKIPEDIA) Barreau de flinders: du nom du navigateur anglais Matthew Flinders, barre de fer doux employé dans la compensation des compas pour réduire certaines déviations.
Messplatte (Bézard, MOM) distance measuring ruler réglette graduée en millièmes pour estimation des distances
Stab, Messlatte für Landvermessung staff, levelling pole stadia
... ... éclimètre
Neigungsmesser Clinometer clinomètre
Sitometer, Richtkreis level, aiming circle clisimètre, sitomètre
Dendrometer - Gerät zur Messung von Baumhöhen dendrometer - device for measuring trees' height dendromètre - dispositif de mesure de la hauteur des arbres
Einschwingdauer stabilisation time durée de stabilisation
Guillochierung: von Hand durchgeführter Schnitt von gleichmäßigen Mustern oder Ornamenten auf Zifferblättern bzw. Gehäuseschalen. Guilloché: an even pattern or decoration that is cut onto a dial or the outside of a case by hand. Guilloché, -chis : décor en léger relief d'une plaque métallique dessinant des lignes brisées ou onduleuses
Jungendienst - Paramilitärische, Pfadfinder-ähnliche Jugend- organisation im III. Reich. Zitat (Widmung durch Reichspräsident von Hindenburg - 1933) :
"Auch das Spiel des deutschen Jungen von Heute muß schon Dienst am Vaterland sein!"
Paramilitary, boy scout type youth organisation in the former Nazi-Germany (IIIrd Reich). The german word DIENST means service in the sense of serving the nation. The BUSCH (Rathenow) Jungendienst marching compass was especially developed for such activities. Organisation de jeunesse paramilitaire en Allemagne pendant les années 1920-1930. Le terme DIENST signifie service au sens de servir la patrie, comme service militaire. La boussole de marche BUSCH (Rathenow) avait été spécialement développée pour ces activités.
Leuchtfarbe (Balmain'sche)*, Radium, Zinksulfit, Phosphoreszenz
Meyers Konv.-Lexikon. 1895
Balmain's luminous paint, radium compound, zinc sulphide (see website chest of_books). peinture de Balmon (!?), peinture au radium (sulfite de zinc)
Libelle (Dosen-, Röhrchen-L.) level (round, tube) niveau à bulle (sphérique, tube)
Lünette (drehbar gelagerter Ring, auf der ein Teilkreis gedruckt oder eingraviert ist) bezel (rotating ring, on which the divisions are printed or engraved) lunette (souvent rotative sur laquelle est gravé ou imprimé un limbe)
Markscheiderkompass, Grubenkompass miner's compass, to be hung on a wire boussole (poche) de mineur (suspendue)
Neusilber, Weißkupfer (u.a. Bezeichnungen - s. Beyars) German silver - An alloy of copper, zinc, and nickel, often in the proportions 5:2:2. It resembles silver in appearance and is used in cheap jewellery and cutlery and as a base for silver-plated wire.  maillechort : (de Maillot et Chort, qui inventèrent l'alliage) alliage inaltérable de cuivre, de zinc et de nickel qui imite l'argent. On dit aussi argent d'Allemagne, argentan.
Quadrant(-enteilung): Unterteilung des Kreises in vier Viertel von jeweils 90 Grad. Nord und Süd befinden sich jeweils bei Null Grad bzw. Ost und West bei 90°. Manchmal sind Ost und West vertauscht (s. LIETZ) quadrant: division of the circle in four quarters of 90 degrees each. The zero is always alocated at North and South, the 90° figure is located on West and East. Sometimes, East and West are swapped
(see LIETZ)
quadrants : division du cercle en quatre quartiers de 90° chacun. Le zéro est situé au niveau du nord et du sud tandis que l'est et ll'ouest sont à 90°. Parfois, le spoints cardinaux Est et Ouest sont intervertis(voir LIETZ)
Strich (1)  auch Rumb
(s. VERSCHIEDENES / Teilung)
rhumb
(s. MISCELLANEOUS / Divisions)
rhumb, rumb
(voir DIVERS / Graduation)
Strich (2)
(dto.)
angular mil
(see above)
millième : unité de mesure d'angle, ex. mill. d'artillerie (idem ci-dessus)
Tourist / Turist* (s. Anm.)  Tourist, hiker* (see note below)  excursionniste, randonneur (voir nota "touriste")
Teilkreis divisions on the limb limbe, cercle divisé

tranche-montagne - désignation d'un instrument composé d'une boussole, d'un téléscope, d'un éclimètre, de deux niveaux, d'un cercle complet, d'un pied à six branches (catalogue Secrétan, fig. 29)
Trieb drive mécanisme d'entraînement
Messtisch Plane table Planchette (pour levé topographique)
Kastenbussole Trough compass (also called plane table compass or declinator):
A trough compass consists of a long, narrow rectangular box, covered with glass. Inside the box, at its centre, there is a magnetic needle resting on the pivot. At the extremities of the trough compass, there are (sometimes but not always) graduated scales with zero at the centre and marking up to 5° on either side of the zero line. The trough compass is used for marking the magnetic north line on the drawing sheet of the plane table. In this case, the magnetic needle point to 0° - 0° of the graduated scale and a line drawn parallel to the edge of the trough compass is along the magnetic meridian. A trough compass is also used to orient the plane table with respect to the magnetic meridian.
Boussole déclinatoire : boîter allongé contenant une aiguille très longue mais à débattement angulaire très restreint (+/- 5 ou 10° env.). Instrument servant à orienter une carte qui se se fixait sur les planchettes pour levés topographiques.
Définition extraite de l'Encyclopédie Larousse :
Le déclinatoire est solidaire d'une planchette (...). Pour décliner l'appareil, on fait tourner la planchette jusqu'à ce que l'aiguille vienne entre les repères. Dans ces conditions, la graduation zéro de l'appareil ou le quadrillage de la planchette fait un angle donné avec le nord magnétique et, dans l'étendue d'un petit levé, cet angle restera constant ; l'orientement du zéro se conservera parallèle d'une station à la suivante.
Deviation – an error induced in a compass by local magnetic fields - the effect of iron around an “active” compass.
Deviation sources are magnets, electrical motors, belt buckles, rings, watch cases, watch bands, chains, knives, radios, bolts, nails, rivets, snaps, eyeglass frames, hull of boat, car, cameras, binoculars, batteries, lightning storms and iron ore deposits under one's feet.
Déviation - Erreur de positionnement de l'aiguille induite par des champs magnétiques locaux, l'influence d'une masse métallique ferreuse proche de la boussole. Elle peut être causée par toute sorte d'objets ...
Deklination oder Missweisung nennt man den Unterschied zwischen magnetische und geografisch Nord.

Ermittlung des Alters eines Kompasses anhand des oft eingravierten Missweisungspfeils. Wir empfehlen das Online-Programm des Umweltministeriums Kanadas). Dort, Länge und Breite der Stadt des Herstellers und nacheinander  verschiedene Daten eingeben, bis das errechnete Ergebnis mit der Lage des Pfeils am Kompass übereinstimmt.
Declination is the difference between Magnetic North and True North. It is also called variation in the aviation and nautical usage.  It was sometimes indicated with the letter E (for emendor = correction) on the dial of some sundials in the late 18th C. and by means of a short arrow in the late 19th and the 20th C.

To calculate the declination at a certain place and date, we recommend the online programme of the Canadian Ministry for Natural Ressources).
La déclinaison est la différence entre le nord magnétique et le nord géographique (vrai).
Pour plus de renseignements, veuillez consulter Wikipédia et surtout l'excellent article publié par le Palais de la Découverte Aimants et boussoles.

Pour calculer la déclinaison d'un lieu à une date donnée, nous vous conseillons le programme en ligne du ministère Canadien des Ressources Naturelles.
Inklination - Neigung einer Magnetnadel bei zunehmender Nähe zu den Polen zum Erdinneren zu zeigen. Dieser Bewegung wird durch das zusätzliche Befestigen eines kleinen Gewichts am Arm, der sich hebt, entegegen gewirkt.
Beispiel (Foto Mitte): Breithaupt-COHEN Kompass
Inclination (or dip) is the effect of magnetic pull on the needle, the nearer the compass gets to the magnetic North or South pole. To compensate for this pull, some needles are balanced with a counterweight made of thin wire or a strap of aluminum wrapped around one of their arms (see picture below)

L'inclinaison est la tendance qu'a une aiguille à plonger vers la Terre à l'approche d'un pôle. Cette tendance peut être contrée en rééquilibrant l'aiguille à l'aide d'une petite masse (fil ou lamelle) enroulée autour de la moitié qui tend à s'élever (exemple photo de g.) : boussole Breithaupt COHEN.
Winkel, Geländewinkel, Seitenwinkel Angle, elevation angle, azimuth angle angle, ~ de site, ~ de gisement
Anforderungszeichen: Teilekennzeichen (Tkz) für die Beschaffung eines Instrumentes / Bauteils in der Wehrmacht (bis 1945). "Flieg" stand für Fliegerisches Material (Beispiele: KADLEC, Siemens Lku4).
Heute: NATO-Versorgungsnummer (Englisch: NSN - Beispiel CONAT).
Erläuterung: HIER klicken.
Stores (Stores Reference System) - RFC/RFA
Former designation of the reference system for military materiel. Initially compasses were in Section 6A, but later a new section (6B Navigation) was introduced. Early compasses such as the P4 have a 6A reference, whilst later ones such as the P12 have 6B numbers.
Now: NSN - NATO Stock Number.
Anc. Armée Fr. : code  de nomenclature, référence. Exemple:
- Boussole MK1 modèle 1972 avec étui:
Code K3004, réf.: CODEEMAT411221
- Boussole seule : code K3004, réf. : COMPASSMK1

Désignation actuelle: NNO = Numéro de Nomenclature OTAN (en angl. NSN)
LAR = Liste des Articles de ravitaillement
Verriegelung der Magnetnadel
(Die Links führen zu Beispiel-Fotos)
Um die Iridium-Drehspitze zu schonen, wenn der Kompass nicht benutzt wird, wird die Magnetnadel mithilfe eines Hebels nach oben gegen die Glasscheibe gedrückt. Es gibt unzählige Systeme zur Aktivierung des Hebels. Das einfachste System besteht aus einer einfachen Kippstange, die beim Schließen des Deckels betätigt wird (Beisp. Bézard). Manche Modelle besitzen fein bearbeitete Stößel (Busch) bzw. Mechanismen höchster Präzision (Muller & Vaucher). In vielen Taschenkompasses wird hierzu eine schräge Zunge seitwärts geschoben.  Bei einigen Systemen wird ein durch den Drehknopf im Tragering betätigter Exzenter verwendet. Ein anderes System besteht aus einer in Längsrichtung gleitenden gewellten Zunge mit Längsschlitz. Der Aktuator ist meistens Bestandteil des Tragering-Knopfes oder in ihm eingelassen.

An vielen alten Topographie-Kompassen wird der Hebel werden mittels einer Schraube betätigt (Peigné-Syst.). Manche haben sogar eine zweite Vorrichtung (Druckknopf), mit der die Nadel gebremst wird, damit sie ihre Ruhestellung schneller erreicht (Verner System). Auch bemerkenswert ist die einzigartige Lösung vom Triumph-Kompass.
Transit lock
(Follow the links for pictures)
In order to protect the (Iridium) pivot against wear, when the compass is not in use, the needle must be lifted by means of a lever and pressed against the top glass (crystal). There are numerous systems for activating the lever. The most simple design is a flat bar tilted upwards by the lid when closing the case (Bézard). Certain models feature a very sophisticated piston (Busch) or even a highly precise mechanism (Muller & Vaucher). A very common design is a lateral tongue depressing the lever's end when pushed sideways.  Another system utilizes an excenter actuated by the knob loop. Many levers are screw-actuated (Peigné). Other ones contain a wave-shaped tongue with a long slot. The actuator is usualy a knob in the loop.

On many antique survey compasses, the lever is screw-activated (Peigné) and others types even featured a second push-button device intended to slow down the needle's oscillating movement (Cruchon & Emons / Plan Neuchatel and Verner's Pattern Mk VII / VIII). See also the unique solution designed by Triumph.
Verrouillage de l'aiguille magnétique
(Cliquer sur les liens pour voir des exemples)
Pour protéger la pointe en iridium du pivot contre l'usure lors du transport de la boussole, l'aiguille doit être soulevée par un levier et plaquée contre le verre. Il existe de nombreux mécanismes d'actionnement de ce levier. Le plus simple consiste en une barrette-bascule actionnée par le couvercle lors de la fermeture du boîtier (ex.: Bézard). Certains modèles ont un poussoir très sophistiqué (Busch) ou même un mécanisme de haute précision (Muller & Vaucher). Un dispositif courant est une simple tirette latérale à plan incliné. Un autre système consiste en un excentrique actionné par le bouton situé dans l'anneau de transport. par une languette ondulée fendue en son milieu coulissant sous l'action d'un bouton formant la tête ou noyé dans le col de la bélière.

Sur de nombreuses boussoles de topographie anciennes, le levier est actionné par une vis (Peigné). Un certain type de boussoles présentait aussi un deuxième dispositif à bouton-poussoir généralement latéral permettant de freiner les oscillations de l'aiguille pour qu'elle puisse rallier plus rapidement sa position de repos (voir Verner). A noter aussi la solution ingénieuse de Triumph).

HAUT DE PAGE

TOURISTE - un mot appauvri

Dans son catalogue de boussoles pour la fin du 19ème siècle, la société anglaise BARKER proposait un altimètre destiné aux utilisateurs suivants: "HEIGHT RECORDER for Alpinists Automobilists, Aeronauts, Cyclists, Tourists, etc." (on peut aussi voir dans la catégorie BOUSSOLES DE GOUSSET une photo du même instrument réalisé dans les années trente par la société allemande LUFFT).
Les organisations de jeunesse de l'Allemagne sous le IIIe Reich et des anciens pays communistes (Allemagne de l’Est/RDA, URSS/CCCP etc.) décernaient aux jeunes sportifs des médailles spécifiques (voir tableau ci-après et wikiüedia en öangie allemande : Leistungsabzeichen für Kinder in der DDR  (médailles sportives décernées aux enfants en RDA).
Le Junger Tourist (aussi orthographié Turist et respectivement  турист ou en russe) n’était pas un jeune touriste au sens actuel, loin de là ! On peut le comparer au scout qui maîtrise plusieurs activités de plein air, depuis monter la tente jusqu’à savoir se repérer à l’aide d’une carte et d’une boussole en passant par les connaissances pratiques en sciences naturelles, c’est-à-dire comment reconnaître les plantes et des animaux. Voir aussi la boussole appelée Touristenkompass de la sté "S" C. Stockert.

Photo de gauche: Enseigne d'une brasserie pour "TOURISTES" à Selb, Haute Franconie.

Touristen-Abzeichen
(médaille du touriste, RDA )
Médaille du jeune touriste
Première version en émail sur laiton (cliquer sur l'image pour voir la comparaison avec le modèle en aluminium)



L'abréviation JP (en forme de torche dans le coin en haut à g.) signifie Junge Pioniere, le  groupe des "jeunes pionniers" de l'organisation de jeunesse communiste FDJ (Freie Deutsche Jugend, voir dans Wikipedia "Jeunesse Libre Allemande").
Médaille de la FDJ COMPÉTITION DE BOUSSOLE - Cette distinction ne sanctionnait pas une compétition de course d'orientation mais un engagement politique (lien vers un forum en allemand) !

Médaille du touriste (ancienne URSS)
Il est à noter les points cardinaux sont indiqués en allemand (O = OST = est)


Cliquer sur l'image pour faire visualiser deux modèles différents et leurs faces arrières respective. 
Médaille du jeune touriste (anc. URSS)
Sur le dessin de la boussole entre les lettres CC et CP, les points cardinaux sont en russe. 

Version en laiton et émail - Cliquer sur l'image pour l'agrandir et visualiser la version en aluminium
Médailles de Tchécoslovaquie et de Roumanie

 

Photo de dr.: Conditions à remplir pour  obtenir le grade de 'Touriste' (RDA)
Trad.: Savoir lire une carte, c.à.d. connaître les principaux symboles de la légende aux échelles 1/25.000e et  1/100.000e, orienter une carte, déterminer un cap à suivre à l'aide de la carte et d'une boussole et franchir une distance de 3km.


Voir aussi les BADGES SCOUTS 



HAUT DE PAGE

Mark (1, 2 ou I, II etc.)

De nombreuses boussoles de marques anglosaxonnes sont caractérisées par le mot Mark (abrégé Mk) suivi d'un chiffre, arabe ou romain ou même par ce chiffre seul. Il semblerait que la première désignation utilisée sur les boussoles de gousset ait été Mark V, sans qu'il y ait eu de numéros I à IV. Il existe bien des modèles Mk III et IV mais il s'agit de boussoles de marche type VERNER (voir plus loin).

Boussoles de gousset

Une version anglaise complétée du Guide de poche pour l'emploi de la boussole sur terre (1917) de l'auteur suisse Paul Dériaz, spécialiste des boussoles à prisme, décrit le modèle de gousset Mark VI (photo de droite) comme étant une amélioration du modèle Mark V (exemple: voir Short & Mason) en cela qu'il était gradué tous les 5 degrés au lieu des points de la rose uniquement (il faisait ici référence à l'ancien dessin de rose breveté par Singer qui ne distinguait que 32 rhumbs et demi-rhumbs), ce qui donnait un nombre maximum de 64 directions angulaires (voir DIVERS / Graduations).
La valeur des angles y était en outre indiquée par un chiffre tous les 20 degrés. Le nord était représenté par une flèche lumineuse réalisée à la peinture au radium tandis que les autres points cardinaux étaient indiqués à l'aide de leur initiale (E, S, W) également lumineuse ainsi que les points intermédiaires situés tous les 30 degrés. Le verre de la boussole portait de plus une ligne de foi munie d'une pointe de flèche à une extrémité et d'un trait épais (empenne symbolisée) à l'autre extrémité. Sa précision maximale était de l'ordre de 3 degrés.
Exemples de Mk VI de gousset : DENNISON, LONGINES, W. TERRASSE, PLAN ainsi qu'une boussole à bracelet non signée.

Boussoles de marche ou à main

Vers la fin du 19e s., un inventeur nommé Verner donna son nom à une série de conceptions. Le le plus ancien modèle connu est une MK III signée par Steward en 1887 mais qui n'était pas encore à prisme et présentait une rose des vents sur un disque en nacre. Le plus ancien modèle Verner à prisme connu est un instrument réalisé par Newton & Co. désigné Mark IV. Il reprenait  le concept des boussoles utilisées jusqu'à présent pour les travaux de topographie, adapté pour les besoins du soldat (artillerie légère et infanterie) dans un boîtier tenant dans la main. La plus ancienne version connue est signée F. BARKER et présente une rose des vents de type Singer.  Les modèles suivants furent baptisés Mark V, VI (exemples : voir le site www.compasscollector.com) et VII (ex. : voir Ed. KOEHN). Il offrait une bien plus grande précision de lecture. Les oscillations de la rose pouvaient être freinées à l'aide d'un petit piston situé sur la gauche du boîtier, la rose elle même pouvant être immobilisée pour le transport à l'aide d'un levier situé sur le côté droit. La dernière étape de ce développement technologique fut le modèle Mark VIII qui ne se distinguait du modèle précédent que par le fait que le levier de verrouillage était actionné automatiquement à la fermeture du couvercle par une lame inclinée à 45° (voir photo "fig. 7" ci-contre et exemple : French Ltd (F-L).
Un facsimile du mode d'emploi d'origine en anglais est disponible (cliquer ICI pour voir une photo).

En 1930, F. BARKER & Son mit au point une boussole à prisme et amortissement liquide qui fut baptisée Mk II. Elle fut suivie dès 1932 de la version Mark III. Ce modèle fut fabriqué par de nombreuses sociétés comme T.G. Co. Ltd, Glauser, CKC (Canadian Kodak Co.), EAC, SHL (... ?) etc. Ces fabricants avaient produit aussi en 1939-1940 une boussole appelée Mark IX (photo de dr.), quasi identique au modèle Mark VIII sauf qu'elle était recouverte de peinture noire et ne portait plus la mention VERNER'S PATTERN, la protection du brevet ayant expiré.

La société T. G. Co. Ltd fabriqua (pour F. Barker) vers la fin de la dernière année de la Seconde Guerre mondiale (1944) un modèle à boîtier parallélépipédique en bakélite appelé Mark 1.
Plus tard, dans les années 1970, Glauser produisit aussi un modèle ressembant au Mark III mais appelé Mark 4.
SISTECO a aussi produit un modèle apellé MARK IV de type M-71.
 
A partir des années 1970, Barker affecta aux différentes versions suivantes de son produit phare le chiffre de l'année de leur définition (M-71, M-72 et M-73) auxquelles succéda directement le M-88 encore en service dans l'Armée de Terre britannique.
BARKER a aussi appelé Mark 1 une boussole réalisée de 1966 à 1971 : il s'agissait du modèle Mark III gradué en 6400 millièmes de l'OTAN. A signaler également une boussole baptisée DICI graduée en 6000 millièmes destinée aux Etats arabes habitués au système du pacte de Varsovie.

NOTA : On trouvera de plus amples renseignements sur tous les modèles de F. Barker (comme par ex. le pattern 42 et les Mk II, Mk IX et Mk X) ainsi que leur chronologie sur le site (anglais) www.TRADEMARKLONDON.com (voir aussi dans les LIENS/F. BARKER).
HAUT DE PAGE

Pôle (magnétique et géographique) - Dérive des pôles

L'axe de rotation de la Terre passe par deux points théoriques appelés pôles géographiques (nord et sud). Le prolongement dans l'espace d cet axe passe (à moins d'une minute d'angle près) par l'étoile polaire. Les pôles magnétiques sont la résultante de forces créées par le noyau ferreux en fusion de la Terre. Ces deux sortes de pôles ne coïncident pas. Le pôle nord magnétique se situe actuellement dans le nord du Canada.
 
Ce décalage entre les deux pôles nord avait été constaté par Christophe Colomb qui avait cependant une telle confiance en sa boussole qu'il en avait conclu que c'étaient les étoiles qui avaient bougé ! Cet écart (appelé déclinaison magnétique) est mesuré depuis le 16e siècle. Les notes prises par exemple à Paris et Londres montrent que le pôle magnétique se déplace (vu d'Europe) dans une plage de 20 à 25° au cours d'un siècle (variation séculaire), c'est-à-dire entre environ 20° ouest et 5° est. Cette information est indiquée sur les cartes et les boussoles comportent ou bien une flèche indiquant grossièrement le nord magnétique pour la zone d'utilisation (voir MORIN) ou bien un dispositif de correction précis (voir HUET). Dans les zones étendues proches du pôle comme l'Amérique du Nord, les boussoles doivent pouvoir être adaptées sur une plage très large allant de 32° ouest pour le Quebec à 32° est pour l'Alaska (exemple LIETZ). Vu de Paris, ces deux pôles se situent actuellement pratiquement sur une même ligne alors alors qu'il y avait encore 10° d'écart au début du 20e s. (voir la note manuscrite dans le couvercle d'une boussole).
La position exacte du pôle nord magnétique fut localisée pour la première fois en 1831 par James Clark Ross et Roald Amundsen constata en 1904 que ce point s'était déplacé vers le nord. Cette position est mesurée régulièrement par les autorités canadiennes depuis 1948. Si le déplacement actuel se poursuit au même rythme et dans la même direction, le pôle magnétique nord passera à proximité du pôle nord géographique puis se situera près de la Sibérie (île de Severnaïa Zemlia ou Terre du Nord) en 2050 (voir le graphique de l'Institut de Physique du Globe de Paris - IPGP).
Autres sites intéressants : zoulou.kilo.free et le site officiel du Gouvernement Canadien.
Pour calculer la déclinaison de sa position présente, utiliser ce calculateur.
Exemple : Paris, 3 février 2010 = 0° 33' ouest, décroissante de 0° 8' est / an.

Quelques valeurs de la déclinaison séculaire mesurée à Paris et Londres au cours des derniers siècles :
- 1580 : orientale
- 1618 : occidentale, 3° 3'
- 1814 : maximum occidentale, 24° 34'
- 1874 : occidentale, 17° 30'
- 1ère Guerre mondiale : env. 9° ouest

HAUT DE PAGE